Pâtures pour cheval islandais

Quelle pâture pour un cheval islandais ?

Pâture pour le cheval islandais
Un hectare minimum par cheval

ESPACE DE PÂTURAGE NÉCESSAIRE À UN CHEVAL ISLANDAIS

Un hectare de bonne pâture est suffisant pour entretenir (nourrir) un cheval islandais. Il faut scinder cet espace en deux parties qui seront alternativement pâturées de façon à laisser repousser l’herbe pour maximiser sa production. De cette façon, le cheval aura assez d’herbe pour rester au pré du 15 avril au 15 novembre. Ces dates peuvent être modifiées en fonction du temps.

ENTRETIEN D’UNE PÂTURE

Il est nécessaire d’entretenir une pâture en supprimant les buissons (s’il y en a), les ronces et les autres indésirables : cela peut être effectué par la fauche, la coupe ou le désherbant comme le « GARLON » qui respecte les graminées qui sont la partie principale de l’alimentation du cheval. Les orties peuvent rester en place. Elles seront fauchées à leur maturité ; une fois fanées le cheval islandais les dévore avec plaisir et rien ne reste en place même pas les grosses tiges.

Pour améliorer la productivité de la pâture, on peut mettre des éléments fertilisants comme du fumier ou des engrais.

Si le cheval dispose d’un abri avec mangeoire, on aura automatiquement du fumier. Celui-ci sera stocké en tas hors et au voisinage de l’abri ; il sera dispersé à la fourche sur la pâture dès que le cheval l’aura quittée, c’est-à-dire passé le 15 novembre.

On peut aussi pour accélérer le démarrage de l’herbe au printemps et cela à partir du 15 février épandre à la main à la volée un engrais azoté type « ammonitrate ». Celui-ci se présente sous forme de petites billes de 3 ou 4 mm de diamètre très facile à épandre.

Si l’on dispose de moins de 1 hectare par cheval, on pourra compenser par du foin et des granulés.

ATTENTION DE NE PAS FAIRE SURPÂTURER SA PÂTURE CAR L’HERBE AURA DU MAL À REPOUSSER !